Lettre de l’avent 2 – pour partager ensemble ce temps d’attente

Des nouvelles de l’AGORA
 

En ce deuxième dimanche de l’Avent, voici une nouvelle lettre – comme une deuxième bougie – pour vous redire que vous nous manquez mais que nous sommes en communion de pensées les un.e.s avec les autres !

Bien que l’activité de l’aéroport soit en forte diminution, le bâtiment où séjournent les requérants d’asile arrivés en avion a vu passer, ces derniers mois, des hommes et des femmes, principalement de Turquie et du Cameroun, également d’Erythrée, du Congo ou d’Angola. Dans ce lieu, perdu au milieu de nulle part de l’autre côté des pistes, nous sommes privilégiés de rencontrer de belles personnes qui nous parlent de leur périple et de leurs soucis, nous demandent que l’on prie pour elles, avec qui nous partageons aussi du bon temps autour d’un thé ou d’un jeu de société ! Depuis quelques jours, et certainement par manque d’effectif au niveau des employés du SEM (Secrétariat d’Etat pour les Migrations), d’interprètes durant les auditions voire de juriste de CARITAS, toutes les personnes ont été envoyées à Boudry pour la poursuite de leur demande d’asile.

Dimanche dernier, un détenu de la prison de Favra a été transféré à celle de Frambois et a été testé positif au Covid. Une quarantaine de dix jours a été imposée aux deux établissements. Plusieurs détenus ont été transférés ou transportés, à Zurich notamment, pour tenter de les renvoyer alors que les prisons étaient en quarantaine (celle de Favra avait déjà été en quarantaine à fin novembre) : les mesures sanitaires sont-elles bien respectées ? Nous sommes préoccupés !

Comme vous le savez, depuis la mi-novembre, chaque après-midi, un-e aumônier-e-s est présent-e aux Tattes, de 14h à 17h. Nous avons régulièrement la visite de personnes qui sollicitent notre aide pour écrire une lettre, demander un conseil ou nous exprimer un souci ! La sonnette qu’Olivier a installée à l’entrée fonctionne très bien et nous permettrait, le cas échéant, de limiter le nombre de personnes dans la salle d’accueil.

Comme d’habitude, nous accompagnons des requérants d’asile à l’OCPM (Office cantonal de la population et des migration), surtout dans des cas délicats et lorsqu’ils sont particulièrement inquiets pour leur avenir.

Salomé, notre stagiaire, assure toujours la permanence téléphonique, répond aux questions ou transfère les appels. Elle donne également des cours de français individuels. Sa présence à l’AGORA est très précieuse. Elle accompagne, chaque matin, les enfants participant au Pédibus.

Notre civiliste Timothée continue à donner des cours de français individuels, parfois en présence, parfois à distance. Il a proposé une excursion à la Dôle (au-dessus du brouillard) à un couple de requérants et a rendu visite à une famille qui l’invitait au Bois de Bay. Nous lui sommes également très reconnaissant de garder le contact avec chacun, dans la mesure du possible !

Mardi, Gilbert a recommencé à enseigner le français à deux de ses élèves. Ils ont, tous les trois, eu énormément de plaisir à se retrouver et à échanger leurs joies et leurs peines. Je les entendais rire depuis la salle d’accueil !

Les Scribes assurent la permanence du lundi soir. Inscription au préalable par mail auprès de Florent Lézat : florent.lezat@gmail.com et Michel Dunand: md.dunand@sunrise.ch

L’équipe d’ELISA-asile répond au téléphone et accueille sur rendez-vous, fixés lors des permanences téléphoniques. Leur numéro : 022 733 37 57.

Toutes les décisions que nous prenons sont réévaluées et adaptées lors du chapitre, le mercredi à 8h30, et lors du Bureau, le jeudi à quinzaine. Nous vous tiendrons informés dans la 3ème newsletter de l’Avent !

Que cette nouvelle semaine soit belle et lumineuse !

Prenez bien soin de vous et des vôtres !

N’hésitez pas à nous écrire ou à nous téléphoner !

Nous avons hâte de vous retrouver ! 

Anne-Mad et l’équipe du chapitre

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.